Overswitch et Symphonic Circles

Ce Forock d’avril est une nouvelle fois sous le signe de la jeunesse. Les 2 formations présentes ont une moyenne d’âge d’environ vingt ans.

Overswitch

Symphonic Circles

Après un repas bien mérité (merci à Monsieur Robert…), Overswitch démarre la soirée. Les six musiciens se sont rencontrés à l’école de musique de Pont à Mousson. Le groupe se compose de deux guitaristes, une bassiste âgée de 14 ans, une chanteuse et un chanteur et enfin l’indispensable batteur. Overswitch évolue dans une sphère Rock / Métal difficilement classable. Même si la formation ne dispose pas encore d’un répertoire conséquent (plus d’une heure de scène quand même…), les compositions reflètent un lot conséquent d’influence. C’est pourquoi il n’est pas obligatoirement nécessaire d’apposer une étiquette.

Le set d’Overswitch a littéralement impressionné le public présent. Le chant partagé apporte une touche personnelle et subtile aux compositions accrocheuses du combo Mussipontain. Les multiples influences empruntées au rock progressif (notamment les suédois de Beardfish), au métal moderne ou encore au rock alternatif apportent une réelle cohésion à l’ensemble. Ces jeunes musiciens sont très talentueux et offrent une prestation aussi hybride qu’originale.

Ces jeunes gens en veulent et il est vraiment indispensable de le soutenir en concert. Une mention spéciale à la bassiste dont la prestation fût impressionnante de justesse ! Excellent concert d’une formation très prometteuse.

Aux alentours de 22h15, c’est à Symphonic Circles de prendre la scène. Le changement d’orientation musicale est à la hauteur de nombre de musiciens sur scène. Le trio nancéien s’affirme pleinement dans un contexte nettement plus « Old School ». mais attention, ce terme à manier avec précaution ne signifie en rien un retour vers le passé.

Symphonic Circles ne cachent certes pas ses influences. Les compositions du trio transpirent les années soixante dix, avec notamment de longues parties instrumentales parfaitement maîtrisées. A ce titre, le groupe impose un style immédiatement capté par le public. Les vocaux sont partagés entre le guitariste et le bassiste / claviériste. Une véritable locomotive en guise de batteur, indispensable dans une formule power trio.

Quelques reprises viennent habilement complétées le set de Symphonic Circles, comme ce « Sharp Dressed Man » particulièrement heavy. Bien entendu, les Floyd sont présents dans la set list avec trois titres mythiques dont « Another Brick In The Wall », « Run Like Hell » et « Confortably Numb ». Le trio ne démérite pas sur l’interprétation de ces standards du Rock.

La prestation de Symphonic Circles est particulièrement prenante. Avec un set de près de deux heures, et malgré un léger problème en fin de concert, le trio a quand même brillamment assuré la fin de son concert. Ce groupe brille particulièrement sur ses compositions instrumentales où le clavier alterne avec la lourdeur de la guitare.

Cette soiré sous le signe de la jeunesse s’est très bien passée. Ces deux groupes très différents musicalement se complètent à merveille et ont parfaitement assuré leur show respectif.

Articles récents