Hart Plant et The Nucleons Project

Un Forock sous le signe de la jeunesse pour terminer ce mois de février. Ces deux formations lorraines ont en effet une moyenne d’âge de 19 ans…

Comme à l’accoutumée, l’installation du matériel s’est déroulée dans une ambiance décontractée.

D’ailleurs, Francis et moi-même adressons un grand merci à Renaud et Jean-Jacques qui se sont occupés de l’installation de la sono. Premier exercice pour Renaud qui s’en est fort bien sorti !

Après l’installation du matériel et les balances de chaque groupe, soit aux alentours de 20h00, place à un repas fort attendu…Et visiblement très apprécié.

21h15 – Hart Plant ouvre la soirée. Formée en 2015, ce groupe propose un rock progressif moderne et haut en couleur. Les cinq musiciens distillent de multiples influences, notamment des poids lourds du genre comme Pink Floyd ou Supertramp, tout en gardant une trame très personnelle sur l’ensemble des titres proposés.

 

La formation affiche une cohésion sans faille et démontre de fort belle manière que jeunesse et talent peuvent faire extrêmement bon ménage. Le Rock Progressif est considéré comme un style particulièrement difficile à appréhender, mais face à un telle maîtrise couplée à une détermination sans faille, le concert de Hart Plant s’est révélé particulièrement intense. La chanteuse Anna a totalement conquis le public présent avec sa voix chaude et puissante. Le soutien musclé de chaque musicien s’est montré omniprésent sur chaque titre interprété. Bien que le groupe ne dispose que de relativement peu de titres, leur qualité et leur intensité ont largement captivé le public.

Hart Plant représente l’archétype même de la formation à suivre de près. Les amateurs de Rock Progressif moderne ne peuvent que mieux s’en porter. A ce titre, n’hésiter pas à vous rendre sur leur site internet et suivre l’actualité.

Site internet de Hart Plant : Hart Plant

22h15 – C’est au tour de The Nucleons Project de prendre d’assaut la scène du Forock ! Ce terme n’est pas à prendre à la légère… Changement complet d’orientation musicale avec cette formation mussipontaine. Place au Hard Rock teigneux et pêchu. The Nucleons Project ne fait certes pas dans la dentelle. Mené par la chanteuse Claire, cette dernière tiens particulièrement bien sa place dans la cage aux lions. Un set sans temps mort de plus d’une heure qui a bien entendu conquis les spectateurs par son énergie communicative.

Les titres proposés par le combo s’enchaînent sans temps mort. L’énergie positive du Punk pointe le bout son nez sur des compositions mordantes et pleine d’entrain. Un air British souffle par moment, porté par les choeurs des deux guitaristes très complémentaires et fort talentueux. Mention très spéciale au bassiste, qui mêle avec tact et précision prestation scénique et marathon !

Un excellent concert de Hard Rock bourré d’énergie et très apprécié par l’auditoire. The Nucleons Project brûle littéralement les planches. Un groupe LIVE authentique. Jeunesse, fougue et talents se sont croisés en ce vendredi au Forock. Le public nombreux a pu apprécier ces deux formations lorraines qui manient le Rock à leur convenance en démontrant une réelle complémentarité.

Il convient tout de même de préciser que ces deux concerts ont reposé uniquement sur des compositions personnelles. Le talent n’attend pas le nombre des années… Cette maxime vient d’être clairement démontrée et explosée par Hart Plant et The Nucleons Project. D’autant plus que la gente féminine a particulièrement brillé tout au long de cette mémorable soirée.

 

 

Articles récents