Deep Inside

Ce Forock de Juin était particulièrement attendu. Aussi bien par les organisateurs que par le public. En effet, Deep Inside connaît une certaine notoriété qui dépasse largement notre zone géographique. Vers 17h00, les musiciens arrivent sur place.

Jean-Claude (bassiste) et Momo (batteur) sont les premiers arrivés sur les lieux. L’installation du matériel et les balances vont suivre pour parvenir à obtenir le meilleur son possible.  Et ce ne fût pas si simple pou Mitch (claviériste) qui a passer un temps certain à triturer la console. Mais le résultat en vaut largement la chandelle !

A 21h00, le forum a commencé pour présenter les albums métal sortis en 1982, première année de la fête de la musique. Ci-joint le document de 16 pages à découvrir.

Albums_metal_1982

A 22h00, les choses sérieuses commencent. Deep Inside prend la scène pour un show qui restera inoubliable dans les mémoires du public présent. Particulièrement nombreux ce soir, ce fameux public a vivement réagi face aux assauts purpliens de Deep Inside. Les 5 musiciens ont littéralement jeté en pâture l’album « Machine Head », l’un des albums piliers du Hard Rock toutes générations confondues.

Une fracassante version de « Highway Star » a tôt fait de mettre les pendules à l’heure et celles-ci ne sont pas prêtes d’arrêter de résonner dans les murs de la MJC ! En plus de l’intégralité de cet album mythique, Deep Inside a démonter toute l’étendue de son talent de « cover band Deep Purple » en interprétant une fantastique version de « Child in Time », morceau de bravoure de l’album « In Rock ». La prestation du chanteur Will a littéralement impressionné le public. Car ce titre indémodable est particulièrement compliqué à chanter ! Le temps semble suspendu lorsque Deep Inside interprète magistralement « When A Blind Man Cries », titre assez rarement joué en live à l’époque Blackmore. « Strange Kind Of Woman », « Black Night » et « Perfect Stranger » ont également résonnés aux oreilles d’un public définitivement conquis.

Chaque musicien assure son rôle sans faiblir tout en restant concentré (set list oblige…) mais néanmoins spontané. Le temps passe très vite en compagnie de ce quintet décidément aussi sympathique que talentueux. D’ailleurs, lorsque Léo (guitares)  Momo (batterie) et Will (chant) s’octroient un petit break bien mérité, l’inévitable Ludo (guitariste de Alzheimer et Dust Hombre) et Renaud (batteur d’Encre Rouge) accompagnent Jean Claude et Micth restés sur la scène. Une jam instrumentale s’est alors mise en place pendant une bonne 1/2 heure pour le grand plaisir du public ! Fête de la musique et Faites de la musique ont alors pris tout leur sens.

Le retour du Deep Inside au complet a conclu ce superbe show de manière explosive. Une soirée de rêve au Forock qui termine sa première saison de façon idyllique. Tout l’esprit du Forock a rayonné pendant ces 3 heures de concert inoubliable ! Mention spéciale à Jean-Claude, bassiste discret mais au combien efficace et Micth, claviériste très talentueux qui ont assurés les 3 heures de concert !

Mille mercis à eux et Léo, Will et Momo pour leur investissement dans cet événement qui prend des contours tout bonnement inoubliables ! Long Live…Deep Inside.

Articles récents