A Story Of Shadows

Reprise du Forock  après la période estivale. Cette belle journée de vendredi s’est terminée avec une formation nancéienne de talent, A Story Of Shadows.

Ce groupe a la particularité de reposer sur une base quasiment familiale. En effet, parents et enfants s’unissent  pour proposer un show axé majoritairement sur le Rock Progressif.

La tâche n’est pas aisée dans ce domaine musical particulier où il est fort possible de vite tomber dans l’ennui. Mais A Story Of Shadows est loin de cette perspective. La composition du groupe offre une grande souplesse car chaque membre est multi-instrumentiste, qualité indéniable dans le monde du Prog !

les échanges d’instruments fusent tout au long du show, y compris aux micros. Le partage des voix est également un réel atout pour cette formation qui se produit en concert pour la première fois ! Coté répertoire, le quintet propose un lot de reprise très intéressantes et fort bien interprétées. La polyvalence musicale que dégage ce groupe en live est tout simplement impressionnante. C’est vraiment très agréable d’écouter des standards de Marillon, de Steve Hackett ou de Genesis dans ces conditions.

Le choix des morceaux en début de concert  (Script For A Jester’s Tear, Shadow Of The Hierophant, Lanvender) résonnent plutôt bien sous le son feutré capté par l’ingénieur du son. Une très bonne entame donc qui se poursuit par une autre reprise plus inattendue, Nothing Else Matter de Metallica. Le jeune guitariste Robin (qui n’est pas membre de la famille…) laisse explosé tout son talent à la six-cordes. Un musicien en herbe, certes, mais que de cordes à son arc !

Les compositions personnelles du groupe sont intéressantes et gagnent à être interprétées dans les futurs concerts. Mais comment évoqué le Rock Progressif sans Pink Floyd ? A Story Of Shadows fait preuve d’une grande maîtrise sur le répertoire des Anglais. En effet, 7 morceaux très bien interprétés dans l’esprit du Floyd mais avec en  plus la personnalité de ces 5 musiciens. Du grand art ! Le show se termine en communion avec le public lorsque résonne Hey Jude dans les murs du Forock, ainsi que le titre légendaire de Queen « Bohemian Rhapsody » que le groupe n’a pas répété… Mais quel succès !

Assurément, A  Story Of Shadows a tout assimilé de la technique du Rock Progressif. Précision, mélodie, qualité des voix, finesse, envolées guitaristiques et plans de claviers parfaitement joués ! C’est simple à expliquer sur le papier mais au combien plus ardu sur une scène. Un excellent groupe, très prometteur,  à  qui l’on peut souhaiter un bel avenir dans le monde musical.

Articles récents